18 fête du cinéma d'animation au Congo

Fête du Cinéma d’Animation

Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le Congo ne reste pas en marge de l'actualité cinéma de ce mois d'octobre. Le cinéma d'animation célèbre ces 18 années de célébration cette année et consacre le mois d'octobre 2019 dans le monde entier pour des événements de tout genre autour de cette thématique cinématographique pleine d'innovation. Le réseau international des Instituts Français célèbre la 18ème édition de la Fête du Cinéma d’Animation ! Cette année, notre équipe vous invite à (re)découvrir des œuvres atypiques et emblématiques, qu’elles soient classiques du genre ou moins connues, à travers la thématique : « Le voyage imaginaire ou fantasmé : l’autre et le connu ».

Au programme à l'IFC en Octobre 2019 :

  1. ’île de Black Mor de Jean-François Laguionie, 2013, 1h21
  2. Tout en haut du monde de Rémi Chayé, 2015, 1h20
  3. Funan de Denis Do, 2017, 1h24 CINE
  4. Les mondes imaginaires de Jean-François Laguionie, 2019, 1h18
  5. Le grand méchant renard et autres contes
  6. Couleur de peau miel de Laurent Boileau et Jung Henin, 2012, 1h15
  7. Minga et la cuillère cassée de Claye Edou, 2017, 1h20
  8. Wardi de Mats Grorud, 2017, 1h20
  9. Adama de Simon Rouby, 2015, 1h22
  10. Le Roi et l’Oiseau de Paul Grimault, 1979, 1h27
  11. Le chat du rabbin de Joann Sfar et Antoine Delesvaux, 2010, 1h40
  12. Phantom Boy de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol, 2015, 1h25

 

Le cinéma d'animation la petite histoire :

D'abord, intéressant nous au mot "animation" dans cette suite de mot "cinéma d'animation" pour bien comprendre de quoi il s'agit. Pourquoi dit-on cinéma d'animation ??? L'animation est l'appellation générique des techniques utilisées dans les films pour donner l'illusion du mouvement à une suite chronologique de représentations (dessins, peintures, objets, personnages) représentant les différentes positions d'un être vivant ou d'un objet, supposé entreprendre un geste, une mimique, un déplacement ou une quelconque transformation.

Puis la petite histoire :

"Des fouilles entreprises dans les années 1960-1970 sur les ruines de Shahr-e Sokhteh, ont mis au jour un vase en terre cuite décoré de cinq vignettes qui représentent les phases du saut d’une chèvre attrapant le feuillage d’un arbuste. Un photographe a reproduit les vignettes et les a mises en mouvement sur ordinateur : la chèvre saute pour saisir une feuille, et reprend contact avec le sol, en boucle. Il n’en a pas fallu plus pour que l'organisation du tourisme en Iran (Iran's Cultural Heritage Tourism and Handicrafts Organization - CHTHO) qualifie ce travail d’« animation sur gobelet » et que la chèvre de Shahr-e Sokhteh soit portée au rang archéologique du précinéma. Mais il s'agit là encore d'une interprétation anachronique, car l'artiste potier n’a jamais pu assister à la reproduction concrète de ce mouvement illusoire. D'une part elle aurait nécessité une technologie trop développée pour les moyens techniques de l'époque et ainsi que le rappelle Yves Coppens6, il n'était pas un habitué du spectacle des images animées, qui fait partie intégrante de notre pensée d'Hommes des xxe et xxie siècles. En revanche, il est évident qu'il a dessiné ses vignettes en les ordonnant intentionnellement dans le sens du mouvement." c'est donc selon certains historiens le début de l'animation et c'est de là que le cinéma et les spectacles vont s'en emparer, toute l'histoire!

Cinéma d'animation au Congo

Que retenir de cette 18ème célébration du cinéma d'animation :

Projections, ciné-concerts, expositions, rencontres, débats, ateliers... Il y a forcément un événement près de chez vous qui vous fera découvrir une des multiples facettes du cinéma d'animation ! Les cinémas, médiathèques, écoles et bibliothèques sont actuellement en train de concocter leurs programmes afin de vous faire profiter du cinéma d’animation partout en France et dans le monde !

En quelques chiffres, la Fête, c'est :

- 200 structures mobilisées

- 450 films programmés

- Plus de 600 évènements inscrits

La Fête du cinéma d’animation valorise le cinéma « image par image » et contribue ainsi à la promotion des films et de leurs auteurs. Sa genèse et sa mise en place sont articulées avec la Journée mondiale du film d'animation, célébrée le 28 octobre en hommage à Émile Reynaud, pionnier du « film » image par image et en commémoration de sa première projection publique de bandes animées, à Paris, au Musée Grévin, précisément le 28 octobre 1892.

L’événement se déroule chaque année simultanément en France et dans le réseau culturel à l’étranger grâce à l’Institut français. Depuis 17 ans, la Fête du cinéma d’animation se développe et fait du mois d’octobre le mois du cinéma d’animation partout en France et dans le monde.

Que prévoit le Cinéma d'animation au Congo pour sa 18ème:

Le réseau international des Instituts Français célèbre la 18ème édition de la Fête du Cinéma d’Animation ! Cette année, notre équipe vous invite à (re)découvrir des œuvres atypiques et emblématiques, qu’elles soient classiques du genre ou moins connues, à travers la thématique : « Le voyage imaginaire ou fantasmé : l’autre et le connu ». Cette programmation éclectique, qui met à l’honneur le génie de l’animation Jean-François Laguionie, est également l’opportunité pour l’IFC de relancer sa saison de projections hors les murs, avec des films diffusés dans l’enceinte de la Paroisse Saint-Pierre Claver !

Une équipe artistique franco-congolaise: - Manon Koken : professionnelle du cinéma d’animation et médiatrice culturelle - Zoubiérou Aïdara : marionnettiste et plasticien - Müleck : conteur et musicien - Julles Ferry : conteur Les projections de la semaine du 01 au 05 octobre seront toutes accompagnées d’une présentation par Manon Koken.

 

 

Tags: , , , ,